Fragments de vie, Égypte

Au printemps de 2014, j’ai pris l’initiative de créer la série Fragments de vie, Égypte que j’avais prévu de réaliser cinq années auparavant. En revenant d’un voyage artistique en Égypte au début de l’année 2009, je disposais de plusieurs photographies que j’avais prises afin de poursuivre ma recherche artistique fondée sur le dialogue entre le moi (conscient) et le tableau (inconscient).

Étape préparatoire

En guise de préparation à la création d’une matrice personnalisée sur toile, j’ai procédé à une sélection de vingt-deux photographies significatives provenant notamment des sites historiques de l’Égypte antique. Par la suite, j’ai choisi de travailler sur un châssis entoilé de format carré qui symbolise la base carrée des pyramides relevant du complexe pyramidal de Gizeh. En respectant le processus de création, j’ai photocopié au laser les photographies privilégiées dans le but de réaliser un grand collage. Puis, j’ai procédé à la préparation de la toile en appliquant quelques couches de peinture acrylique dont la tonalité de jaune-brun claire rappelle le sable de la vallée du Nil et les sites pharaoniques du Caire à Abou Simbel.

Dans Fragments de vie, Égypte, j’ai choisi de créer une matrice en noir et blanc afin d’ajouter ensuite la couleur symbolique par des applications d’aplats et de glacis selon mon ressenti le plus profond.

Passage 1Abstraction

 Dans la continuité des séries Histoire de vie 1, Histoire de vie 2 et Histoire de vie 3, l’étape préparatoire m’a permis d’accéder au Passage 1 – Abstraction propre au processus de création. Les yeux fermés, j’ai déchiré puis collé, au hasard et à l’aveugle sur la toile, les documents recueillis et photocopiés. Les photographies du départ sont ainsi désunies et réparties sur la toile de manière désordonnée constituant une nouvelle unité.

IMG_


Matrice de la série Fragments de vie, Égypte, 2014-2016 – 91 x 91 cm – Collage à l’aveugle sur toile

Passage 2 – Observation

Au cours de ce deuxième Passage, j’ai observé la matrice en noir et blanc de tous les côtés sur un mur blanc et dépouillé. Au début des observations, j’avais de la difficulté à voir des objets figuratifs dans l’abstraction matricielle de nature fragmentée. Mais peu à peu, des animaux et des personnages empreints d’humanité se sont imposés jusqu’à ce qu’ils possèdent une existence réelle au sein de mon intériorité. Dans cette visualisation intérieure et subjective, j’étais seule à voir les objets figuratifs dans l’abstraction. Pour les rendre visibles par la peinture acrylique, j’ai d’abord réalisé des études préliminaires sur papier de 20.5 x 20.5 cm. Le coût de production d’œuvres de qualité musée étant élevé, je m’assurais ainsi de la cohérence significative de la série avant de créer les œuvres sur des toiles de grand format de 91 x 91 cm.

Passage 3 – Figuration

Les études préliminaires, qui ont nécessité deux mois de travail quotidien en atelier, ont donné naissance à une série de 16 tableaux à réaliser. Afin de documenter mon projet de création, j’ai préparé trois cartables comprenant de la documentation et des études de mise en lumière des objets figuratifs en noir et blanc et, de plus, en couleur. De cette recherche artistique, j’ai retenu la version en couleur considérée plus cohérente et significative sur le plan symbolique.

IMG_

Détail de la matrice sur toile, documentation et cartables des études préliminaires de la série Fragments de vie, Égypte – 2014

Pour comprendre davantage le processus de création ; un passage de l’abstraction à la figuration qui se veut aussi un passage de l’inconscient à la conscience, je vous invite à observer la matrice Fragments de vie, Égypte placée entre deux de ses tableaux. Dans l’abstraction matricielle, il est possible de voir les objets figuratifs que j’étais seule à voir au cours du Passage 2 – Observation.

IMG_


Tableaux 1 et 4 et Matrice du coté A – Série Fragments de vie, Égypte comprenant 16 tableaux de 91 x 91 cm sur toile – 2014 à 2016

La location d’un atelier au Chat des artistes de Montréal, m’a permis de créer 8 tableaux de 91 x 91 cm; ce qui constitue la moitié de la série. À la fin de 2016, étant dans une situation financière difficile, j’ai dû quitter mon atelier et reporter la finalisation de la série à une période de production ultérieure. À ce jour, l’œuvre Fragments de vie, Égypte demande à être complétée afin qu’elle soit exposée dans sa totalité dans une Galerie, un Centre d’artistes, une Maison de la culture ou un Musée.

IMG._


Atelier 303 – Le Chat des artistes, rue Parthenais, Montréal – 2016

IMG._


Tableaux 5 et 6 et Matrice du coté D – Diptyque, série Fragments de vie, Égypte comprenant 16 tableaux de 91 x 91 cm sur toile – 2014 à 2016

IMG._


Tableau 2 et Matrice du coté D – Diptyque, série Fragments de vie, Égypte comprenant 16 tableaux de 91 x 91 cm sur toile – 2014 à 2016